mercredi 3 janvier 2018

121- Si vous avez mangé aujourd'hui...

SI VOUS AVEZ MANGÉ AUJOURD’HUI…



Le jour de Noel, au lendemain du réveillon, une agricultrice éleveuse française publiait sur Twitter un tweet disant:



Curieusement en réponse à ce tweet, fier et gentil, mais somme tout anodin, on trouve :


Ce à quoi elle a répondu:



Ce petit échange, poli et éduqué d’un côté, malotru et puant de l’autre montre, s’il en était besoin, que dans nos sociétés occidentales riches, la fracture est de plus en plus grande entre la société civile et les agriculteurs. Au point que certains en arrivent à ignorer que ce qu’ils mangent ne se produit pas sur les étalages des supermarchés.
Il n’existe aucun aliment qui ne provienne pas, au départ, des fermes des agriculteurs, des étables et des prés des éleveurs, et des bateaux des pêcheurs ou des bassins de pisciculture.
Nous nous alimentons exclusivement de produits vivants qui doivent naitre ou germer et croitre avant d'être récoltés ou tués.


C’est ainsi, tous les aliments, frais ou transformés, crus ou cuits, proviennent de ce travail quotidien.
Viande, pain, plats cuisinés, épices, produits laitiers, poisson, crustacés, légumes, fruits, charcuterie, pâtisseries, confiseries, popcorns, tout vient de là.
Ce n'est en fait pas tout à fait vrai. L'eau est naturelle sans intervention humaine, et le sel est un élément minéral extrait de l'eau de mer ou des mines de sel.

Mais derrière chaque aliment il y a un agriculteur, un éleveur ou un pêcheur, il y a du travail, des risques, de la fatigue.
Ce labeur, quotidien, est le seul garant de l'alimentation de toute la population. Pourtant il est très mal connu, voire totalement ignoré, il est quotidiennement dénigré dans les pays développés.
Et ce dénigrement vient de la méconnaissance, de l'ignorance, d'une totale déconnection de la société civile de son agriculture.


Pendant ces célébrations de Noel ou du Nouvel An, beaucoup d’entre nous ont été réunis en famille ou entre amis, autour de repas exceptionnels.
Souvenez-vous que derrière chaque viande, derrière chaque poisson, derrière chaque garniture, derrière chaque bouteille, derrière chaque pâtisserie, se cache le travail d’agriculteurs, d’éleveurs ou de pêcheurs.

Souvenez-vous aussi que, pendant que vous vous réveilliez difficilement d’une soirée mémorable, des agriculteurs étaient déjà au travail pour assurer vos repas des jours suivants.

Je vous souhaite une excellente année 2018, dans le respect de tous ceux qui travaillent pour notre bien-être.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire